Land Rover Defender, un vrai 4×4 7 places

jan
2013
16

posted by on Modèles

No comments

Land-Rover-Defender

Land-Rover-DefenderParcourant les décennies sans trésailler, le Defender de chez Land Rover existe depuis plus de 60 ans maintenant, et s’est offert plusieurs jeunesses. Depuis le lancement de la gamme Defender, on ne relève aucun changement majeur. Le constructeur anglais conserve toujours l’esprit rustre et boite de conserve, en améliorant quelque peu le confort intérieur et l’allure extérieure. Il n’empêche que le Defender est un 4×4 7 places imposant.

Petit bond historique du Land Rover Defender

C’est en 1956 qu’apparait la première version avec son châssis station-wagon, pouvant accueillir au moins 10 personnes. Puis, en 1958 une deuxième série apparait avec un design plus soigné, et qui ne fait plus genre « voiture faite avec d’anciens panneaux de récupération ». En 1971, apparait la troisième série avec sa calandre en plastique, l’ère du bricolage est révolue. C’est en 1990, avec l’arrivé de la gamme « Discovery » que l’on baptise le premier « Land » Defender, et c’est vers la fin des années 90 que ce bestseller commence à se moderniser.

Extérieur d’un véritable 4×4 7 places

La dernière version du Defender est un peu plus sobre, même si la coupe reste pratiquement la même. Avec comme seul évolution un capot un peu courbé, et une calandre plus avancée en chrome. Les feux avants et arrières n’ont pas vraiment subis de changement, les ailes et les portes sont aussi restées.
Seulement, un Defender peu importe le changement reste très élégant sur la route. Sa silhouette étudiée et imposante ne laisse personne indifférent. Même si la marque a connue plusieurs propriétaires durant ces dernières années, en autre Ford, TATA et Jaguar celle-ci a pu garder son éthique.
Le Defender est un SUV alliant robustesse, dextérité, puissance et confort.

Intérieur

Le Defender a subi un lifting intérieur. En effet, plus de banquettes placées en vis-à-vis, mais voici l’apparition de deux rangées de sièges face à la route, ce qui fait de cet un engin un 4×4 7 places. En diminuant le nombre de passagers à l’intérieur, ce n’est pas un secret, on y gagne du confort.
Le charme du Defender avec la modernisation de sa planche de bord, et le raffinement des plastiques utilisés, n’est aucunement altéré. A son lancement, il était plutôt destiné à pratiquer des ardus dans les plus rudes conditions, le Defender est rapidement un véhicule des villes.
Motorisation et performance
Sous le capot de cette nouvelle série, on trouve un moteur d’origine Ford de 4 cylindres 2.5 litres. Celui-ci est couplé à une boite de vitesse 6 rapports, on voit l’apparition sur le nouveau tableau de bord, d’une assistance anti-dérapage.
Une fois le moteur en marche, le bruit du moteur envahi tout l’habitacle. Le moteur a du mal à propulser l’énorme gabarit du Defender à plus de 120Km/h.
Pour ce qui est du comportement sur route bitumée, on peut dire qu’il négocie bien les virages l’ABS y étant pour beaucoup. La suspension est un peu moins rigide que sur les précédentes versions du Defender.
Prix
Le Defender 110 station wagon SE, est accessible à partir de 43.000 euros.

Tags:

Leave a Reply